La dernière manif de reconstruction du gourbi avait été une opération de com axée sur la symbolique, et destinée a diffuser de belles photos. Cela ne fait pas sens pour nous. L'action qui avait été organisée était une fois de plus déconnectée de nos réalités.

Lors de ce dimanche 15 avril la Grée avait été nassée par les flics avec une 100aine de copaines à l'interieur tandis que 5000 personnes s'étaient retrouvées pour déplacer des charpentes en tronçonner des arbres sur leur passage, charpente finalement détruite le lendemain matin.

Aujourd'hui encore nous assistons à un mouvement qui se veut spectaculaire alors qu'il se passe plein d'autres de choses sur la Zad et que nous avons besoin de soutien quotidien pour faire face à l'occupation militaire et continuer à défendre des espaces libres et non motorisé. Nous avons besoin de personnes qui viennent habiter, occuper la forêt, construire des cabanes et des barricades et vivre ici tout simplement.

Habitante ou juste de passage, chacune doit pouvoir proposer des projets, avoir des opnions, vivre et exister ici. Alors des ce soir nous vous invitons a venir aux Domaines libérées et a la Grée pour prendre part aux différentes dynamiques en cours.

C'est ainsi que nous défenons la zad du champ des possibles.

Des copaines, habitantes expulsées ou de passage.