Nous n'avons aucun doute sur qui acramé la cabane, le quartier était ceinturé et personne si cen'est des flics ne pouvaient avoir accès à la cabane à ce momentlà. Nous les avons entendu casser les vitres peu avant.

Nous aurions pu, effectivement, avoirenvie de détruire des preuves, des preuves de quoi ? ça c'estune bonne question. Nous aurions pu effectivement y installer une IED (engin explosif improvisé) pour y accueillir les flics en bonne etdue forme, mais là encore non, nous ne l'avons pas fait.De toute façon, non signataires defiches, nous savions et assumions que la cabane allait tomber. Que cesoit en flammes ou sous le godet d'un tracto ne change pas grandchose, si ce n'est le tas de merde qui s'infiltre dans le sol.

Tout ce que l'état a réussi a fairesur ce coup-là, c'est de nous rendre encore plus libres, plusmobiles et plus faché-es.

ACAB et All C.O.P. Are Bastards.