Dès le début, les habitants et les agriculteurs de la región s’engagent dans une lutte contre les projets de l’État français. À partir de 2009, lorsque le projet est relancé, des centaines de militants se rassemblent, occupent les terres, créent des structures de lutte et bloquent dans la pratique le projet de construction de l’aéroport. Il  ne s'agit plus seulement de contrer un plan de développement catastrophique de plus: la lutte de la ZAD concerne la vie de tous ceux qui habitent désormais là,elle concerne le projet même de l’ auto-organisation, de l’ autogestion, de la solidarité.

La première vague de répression tournée contre la ZAD en 2012 avait comme objectif l'évacuation complète de celle-ci. La résistance a alors été organisée par des milliers de solidaires qui ont aidé à reconstruiré tout ce qui avait été détruit. En avril 2018, 3 mois après l'annonce de l'annulation du projet de construction de l’aéroport, se lance la seconde vague de répression dont le but est la destruction complète de la ZAD qui constitue le projet d'occupation le plus important sur le territoire européen.

- Présentation du projet de la ZAD.

- Discussion à propos des structures, des processus, des caractéristiques du projet - Dynamique, limites et contradictions.

- La répression étatique contre la ZAD et en France en général

.- Les luttes menées contre les plans de développement dans le monde.

- L'importance de l'existence et du soutien des territoires auto-organisés et occupés pour ce qu’ils sont et ce qu’ ils prônent.

 *A la fin de la discussion, nou sfêterons toutes/tous ensemble les 9 ans du squat

Agros.http://agros.espivblogs.net/